Lun. 17 mai 2021

Aussi la Présidente de la province Sud, entouré de ses deux premiers vice-présidents Philippe Blaise et Gil Brial, et par la chef de groupe, Naïa Wateou a évoqué ce matin les principales actions qui caractérise sa politique provinciale.

Il en ressort, deux ans fortes martelées par cet état d’esprit, d’être au service des administrés explique la présidente de l’institution. Deux années, ou Sonia Backes a évoqué plusieurs dispositions mis en place en réponses à la Sécurité, au logement, à l’environnement, à la jeunesse, ou encore au risque requin. Mais delà de ces actions, deux sujets ont fortement nécessité l’attention de l’éxécutif. Il s’agit du dossier de l’usine du Sud entremêlée par la crise sanitaire, lié à la covid19 et, par voie de conséquence, à la relance de l’économie en province Sud.

A ce sujet, Sonia Backes n’a pas omis de préciser la position de son institution en matière d'investissement, avec un budget de 9 milliards, contre "4 milliards pour la Nouvelle-Calédonie". L’hyper provincialisation a également été abordé. Aussi la présidente émet le vœu de voir aboutir une partie des recettes fiscales actuelles reversées aux trois provinces devant le poids de leurs responsabilités respectives.