Lun. 03 mai 2021

Parmi les personnes convoquées et placées en garde à vue, sont citées outre, Raphaël Mapou, André Vama, président du comité Rhéébù Nùù ; et d’autres membres du collectif. Tous ayant joué un rôle majeur dans les récents affrontements autour de la cession de l’usine Vale.

Le motif retenu "destruction en bande organisée", "violence en réunion" et "participation à une association de malfaiteurs".  Ils ont tous été placé en garde à vue par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale de Nouméa. 

De son côté "L'Ican indique, qu’elle n'a jamais incité ni même envisagé la mise en œuvre d'actions violentes ou de destruction, que ce soit vis-à-vis de l'outil de production [ou] des forces de l'ordre". Fin de citation.