Jeu. 14 janvier 2021

Organisé par le Haut-commissariat et le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, mardi 12 janvier, L’association ensemble pour la planète présente à cette occasion, n’a pas été convaincu par certaines explications techniques. Si la réalisation de vérifications et d’expertises aux frais de VALE a bien été actée explique la Vice-présidente Martine Cornaille, son association exige qu’elles soient indépendantes et souhaite être associés au choix des prestataires. Outre les aspects strictement environnementaux, EPLP a également demandé un état des lieux des installations afin que des préconisations soient faites visant à améliorer la sécurité des hommes, mais pas seulement.