Mar. 22 décembre 2020

Selon nos confrères des Nouvelles, la vengeance serait le mobile de cet homme ivre au moment des faits, qui, vendredi dernier peu avant 21h30, a volontairement mis le feu au logement de son ex-compagne, situé dans la caserne de Koné. On déplore 6 blessés dont un grave. Certains gendarmes ont en effet eu le courage d'entrer dans l'appartement, en feu, pour retrouver leur collègue et son fils de quatre ans et demi. Fort heureusement l’habitation était vide au moment des faits. Après avoir, dans un premier temps, nié les faits lors de sa garde à vue, l’homme a finalement admis son implication, son sac à dos ayant été retrouvé dans le logement. Il a été condamné à quatre ans de prison dont deux avec sursis probatoire.