Jeu. 15 octobre 2020

Muriel Germain, Virginie Ruffenach, Sonia Backes et Gil Brial ont en effet déposé une requête devant le Conseil d’Etat. Ils ont ainsi dénoncé les agissements des indépendantistes lors de la journée du 4 octobre, devant certains bureaux de vote situés, en majorité à Nouméa et grand Nouméa. Jugeant ces actes de délictueux, les loyalistes affirment que certains électeurs se sont sentis menacés, insultés ou encore intimidés. Jugeant d’ailleurs ces actes comme inacceptables et inadmissibles en démocratie. Pour l’une des requérantes, Muriel Germain, je cite : Chaque citoyen doit pouvoir en toute liberté, quelles que soient ses opinions, et sans aucune pression, choisir ses représentants ou exprimer ses orientations politiques. Fin de citation.